Missionner un architecte : combien cela va-t-il coûter ? Article de blog

Missionner un architecte : combien cela va-t-il coûter ?

Missionner un architecte :
combien cela va-t-il coûter ?

Combien coûte un architecte ?

Vous avez des projets de constructions ou de rénovation en tête, et vous cherchez à concrétiser votre vision d’un espace unique qui vous ressemble ? La collaboration avec un architecte peut être la clé de la réussite.

Quelle est la tarification de ces professionnels ? Comment calculent-ils leurs honoraires ? Cet article explore ces questions cruciales pour vous aider à prendre des décisions éclairées et transformer votre vision en réalité.

Selon les agences, les architectes utilisent principalement deux méthodes pour calculer leurs honoraires :

– Au pourcentage du montant total des travaux

– Sous la forme d’un forfait calculé en fonction de la complexité du projet et du temps que passera l’architecte à vous accompagner.

Dans le cas de cette deuxième option, le prix de la prestation dépendra des services que vous demandez à l’architecte, offrant ainsi la possibilité de personnaliser complètement la mission en fonction de vos besoins.

Le prix au pourcentage

Le calcul des honoraires au pourcentage est une méthode courante dans le domaine de l’architecture, ajustée en fonction du coût total des travaux. Explorons cette approche.

Une méthode peu Représentative de la Charge de Travail

Cette méthode peut être avantageuse pour les projets de grande envergure, offrant une rémunération proportionnelle à l’ampleur des travaux. Cela simplifie grandement le calcul des honoraires, notamment sur des projets complexes.

Cependant, la méthode du pourcentage me paraît parfois peu cohérente. Par exemple, dois-je être payée plus si vous choisissez un carrelage ou une peinture plus chère ? Avec cette méthode, ce serait le cas, alors que cette variation de prix n’est pas représentative d’une différente charge de travail.

Exemple de Calcul d'Honoraires au pourcentage

Prenons un exemple concret pour illustrer la tarification au pourcentage.

Imaginons un projet de construction dont le montant des travaux s’élève à 200,000€ HT. Pour cet exemple, nous allons utiliser un guide de rémunération qui a été publié par la Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques (MIQCP) à l’intention des maîtres d’ouvrages publics. En utilisant les taux indiqués dans le guide comme référence, les honoraires de l’architecte s’élèveraient à environ 16% du coût total, soit 32,000€ HT. Ces honoraires seraient ensuite répartis en fonction des phases du projet :

– 55% alloués aux phases d’études : de l’esquisse à la définition précise du projet, incluant les demandes d’urbanisme.

– 45% aux phases de chantier (analyse des devis des entreprises, suivi de chantier et aide à la réception des travaux).

Cela ferait un total de 17 600€ HT pour les phases d’études et de 14 400 € HT les phases de chantier.

Le guide précise également que ce pourcentage dépendra aussi de la complexité du projet, plus le projet est complexe, plus il faudra augmenter le pourcentage.

Le prix au forfait ou au temps passé

Le calcul des honoraires au forfait est une méthode qui s’adapte parfaitement à votre projet. Dans cette approche, le coût de la mission est calculé en fonction du temps que l’architecte consacrera au dossier. Le temps passé (et donc le montant des honoraires) dépend de plusieurs facteurs tels que la complexité du projet, sa taille, les caractéristiques du site ou des bâtiments existants, ainsi que des éléments déjà en possession des clients.

Le temps consacré au projet peut être calculé dès lors que la mission est clairement définie : budget, programme et attentes. C’est pourquoi la mission doit être découpée en plusieurs phases. À l’issue de chacune de ces phases, l’architecte pourra évaluer le temps nécessaire à la réalisation de la phase suivante en fonction de l’évolution et de la complexité du projet.

En découpant la mission en plusieurs phases, on peut ajuster de manière optimale le temps à consacrer à chacune d’entre elles. Une fois le nombre d’heures à consacrer au projet défini, celui-ci est multiplié par le taux horaire de l’architecte.

Pour le taux horaire, le principe de la libre concurrence s’applique : les prix ne sont pas encadrés, c’est à chaque architecte de le définir. Il varie généralement de 70€ à 140€ HT de l’heure (en fonction de la complexité de la tâche à accomplir, de l’expérience de l’architecte, etc.).

La TVA est généralement de 20% (elle peut être abaissée à 5,5% ou 10% dans certains cas en rénovation).

Une Solution Sur-Mesure

Le calcul des honoraires au forfait offre une grande flexibilité, le client paie en fonction du temps consacré à son projet. Par ailleurs, cette méthode permet de définir clairement chaque élément de la mission, ce qui améliore la lisibilité du contrat.

Une méthode adaptée à votre projet ?

Cependant, la tarification au forfait présente quelques inconvénients. 

L’un des principaux défis réside dans la complexité de rédaction d’un devis détaillé en estimant le temps à passer sur chacune des phases du projet. En conséquence, cette méthode est moins adaptée aux projets de grande envergure où la définition précise de chaque phase est plus complexe. De plus, une fois l’ensemble des éléments listés et chiffrés, la mission devient clairement définie. Cela signifie que tout complément de mission devra être facturé en plus et ajouté par avenant au contrat.

Exemple de Calcul d'Honoraires au forfait

À titre d’exemple, voici une estimation du temps à passer pour un projet dont le montant des travaux est d’environ 200 000€ HT. 

Pour la phase d’études, une esquisse nécessiterait approximativement 55 heures, un avant-projet et le permis de construire environ 120 heures ; la préparation au chantier environ 70 heures. En moyenne, 245h de travail sont donc nécessaires à cette première phase.

Pour la phase de chantier, l’assistance à la passation des contrats de travaux serait d’environ 25 heures, le suivi du chantier (pour une durée de 6 mois) nécessiterait environ 155 heures, et l’assistance à la réception serait d’environ 30 heures, totalisant ainsi 210 heures de travail pour cette phase.

Si l’on applique un taux horaire de 70€, cela reviendrait à 17 150€ HT pour la phase d’études et 14 700€ HT pour la phase de chantier. 

Il est important de noter que chaque projet est unique et que ces chiffres sont fournis à titre indicatif. Ils ne représentent pas des tarifs fixes, mais des exemples concrets.

En conclusion, pour une mission complète, la tarification au forfait peut aboutir à un coût similaire à celui de la méthode au pourcentage. Cependant, le principal avantage réside dans la flexibilité offerte, permettant de sélectionner “à la carte” les éléments de missions essentiels à un projet spécifique.

Alors, combien coûte un architecte ?

Dans cet article, nous avons épluché les différentes façons de calculer les honoraires d’un architecte, en mettant en avant deux approches principales : le prix au pourcentage et le prix au forfait / au temps passé. Nous avons pesé le pour et le contre pour vous aider à y voir plus clair.

Gardez à l’esprit que chaque projet est unique et que les coûts varient en fonction de divers facteurs. La clé est la communication avec votre architecte afin de choisir la méthode la plus adaptée à votre projet.

Au-delà des honoraires de l’architecte, d’autres prestataires peuvent être nécessaires à l’exécution du projet tel qu’un géomètre, un bureau d’étude géotechnique pour une étude de sol, un bureau d’études structure, etc. Il est important de prévoir ces coûts dans votre budget global afin d’éviter de mauvaises surprises en cours de route.

Pour en savoir plus sur les services offerts par les architectes et les prestations supplémentaires à prévoir, consultez notre article sur le sujet.

Un projet de rénovation, d’agrandissement ou de construction ?

Réservez un RDV téléphonique gratuit avec un architecte.